Corse : l’île de beauté

Au centre de la mer méditerranée, l’île de beauté regorge de paysages époustouflants.
Entre mer et montagne, la découverte de ses sublimes panoramas est un pur plaisir pour les petits et les grands…

La Corse est agréable toute l’année, les périodes les plus douces sont d’Avril à Octobre. Avec ses couleurs et son parfum de maquis le printemps est une période très agréable comme l’automne où l’on peut souvent profiter de « l’été Indien ».
Bienvenue sur l’île de Beauté, bienvenue en Corse ! 

Villes et paysages réputés

La Corse regorge de beautés. Alors forcément, au moment de préparer son planning des vacances, difficile de faire un choix entre les magnifiques plages, les paysages incontournables et les villages réputés. Fini le casse-tête !

 

  • Bonifacio : la ville bâtie à flanc de falaise.
    Ce qui marque lorsqu’on arrive à Bonifacio, c’est sa situation. La ville, perchée sur un promontoire étroit, domine la Méditerranée. Épatant. Ville riche en histoire, Bonifacio a conservé les traces de la présence génoise. On peut d’ailleurs admirer les hauts remparts, les fortifications et le célèbre escalier du Roi d’Aragon, taillé dans la falaise et descendant en pente vertigineuse jusqu’à la mer.
    Quant au port, typique, il attire chaque année de nombreux visiteurs, faisant de Bonifacio la ville la plus visitée de Corse.
  • Les Calanques de Piana : paysage romantique par excellence
    Au sud de Porto, d’impressionnants blocs de granit rouge-orangé sculptés par le temps étonnent le visiteur : ce sont les Calanques de Piana dont les roches forment d’étranges figures. Vous y verrez un cœur, une tête de chien, un aigle, un lion, et bien d’autres choses…
    Site classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1983, les Calanques de Piana abritent également une vie marine riche dans ses eaux transparentes et ses grottes inaccessibles.
  • Sartène : traditionnellement Corse
    Accrochée à l’éperon rocheux du Pitraghiu, Sartène est une ville tout en granit et aux traditions bien enracinées. En témoigne la procession du Catenacciu aussi appelée la marche du « Pénitent Rouge » qui se déroule le Vendredi Saint, juste avant le dimanche de Pâques. La ville est restée très authentique, entre ses placettes, ses murs d’enceintes et ses portes, vous ferez une percée dans la Corse du Moyen-âge.
  • Porto-Vecchio : la « cité du sel »
    L’ancienne citadelle génoise, perchée sur une colline dominant la mer, est devenue le grand pôle touristique de la Corse du Sud. Sa vieille ville, ses ruelles étroites, son port animé et ses plages de sable fin font de Porto-Vecchio une destination incontournable. Surnommée la « cité du sel », la ville abrite à ses pieds des salins malheureusement plus exploités.
  • Ajaccio : ville natale de Napoléon. Pour un pèlerinage Napoléonien, c’est à Ajaccio qu’il faudra vous rendre. L’empereur y est né. Alors forcément, difficile de passer à côté lorsqu’on se promène dans la ville.
    Mais Ajaccio, c’est aussi une ancienne ville génoise aux rues étroites abritant des musées prestigieux et un marché aux multiples saveurs. Dégustation de produits locaux en perspective ! Miam.Enfin, il serait dommage de passer à côté des îles Sanguinaires. Il s’agit de 4 îlots situés côte à côte dans le golfe d’Ajaccio, au prolongement de la pointe de la Parata. Ces îles, inhabitées, forment un extraordinaire sanctuaire classé. On y recense plus de 150 espaces végétales et de nombreux oiseaux marins. Pour les admirer, vous pourrez prendre un bateau au départ d’Ajaccio. Vous accosterez alors sur la Grande Sanguinaire, la plus grande île de l’archipel. Au programme de la journée : promenades et baignades dans les eaux turquoises…

Pour profiter au maximum du paysage, il est conseillé de rester jusqu’au coucher du soleil : les îles se teintent de splendides reflets rouges.

  • Propriano : station balnéaire entre mer et maquis
    Au cœur du Golfe du Valinco se trouve un petit port de plaisance et de pêche très apprécié des voyageurs : Propriano. Entourée d’eaux turquoise et de montagnes rocheuses couvertes de maquis, cette station balnéaire offre par sa situation un panorama d’exception. Baignades, sports nautiques ou promenades dans l’arrière-pays feront certainement partie de votre programme lors de votre passage à Propriano. A moins que vous ne préfériez admirer l’architecture de l’Eglise Notre-Dame de la Miséricorde dont la construction a duré 17 ans !
    Quand vient le soir, n’hésitez pas à fêter vos vacances autour d’un verre et d’un bon repas dans les meilleurs restaurants de Propriano. Ambiance familiale garantie.
  • Cargèse : ancienne colonie grecque
    Si vous trouvez à Cargèse un petit air de cité grecque, c’est normal. La ville est une ancienne colonie grecque. La preuve : en face de l’église latine, se trouve une église… grecque ! La ville a d’ailleurs conservé le rite oriental, comme le montre la procession du lundi de Pâques.
    Durant votre balade dans la ville, jetez un œil aux boîtes à lettres : quelques familles ont encore un nom de famille typiquement Grec. Dépaysement assuré.
  • L’Alta Rocca : la Corse naturelle et authentique
    L’Alta Rocca est une région aux paysages très divers : forêts de châtaigniers, montagnes escarpées et vallées profondes. C’est aussi l’un des lieux les plus anciennement peuplés de l’île. Pour s’en convaincre, direction les nombreux sites archéologiques dont le plus visité est celui de CucuruzzuCapula. Profitez de votre venue dans la région pour vous rendre à Sainte-Lucie de Tallano, l’un des plus beaux villages de Corse où l’on célèbre l’olive. Les aiguilles de Bavella valent elles aussi le détour et vous offriront des randonnées accessibles à tous.
  • La Citadelle de Corte
    La citadelle de Corte construite en 1420 par Vincent Vincentello d’Istria, familièrement appelée « Nid d’aigle » par les gens de la région. Par sa situation, au confluent du Tavignano et de la Restonica et située au centre de l’île sur la route de Bastia à Ajaccio, Corte fut traditionnellement une cité fortifiée.
  • Pont Génois de Pianella ou Ponte Vechju
    La construction de ce pont, appelé Ponte Vechju ou encore Pont de Pianella est décidée en 1715 par les communautés d’Evisa et d’Ota qui en sont les maîtres d’oeuvre. Il n’y a qu’une seule arche, et d’un côté du pont une niche abritait la statue (aujourd’hui disparue) d’un saint qui protégeait les hommes et les troupeaux qui prenaient ce chemin. Il a été classé monument historique le 29 novembre 1976. C’est un endroit de baignade très apprécié.
    La forêt de l’Ospedale : parenthèse nature près de Porto-Vecchio
    A seulement 30 minutes de Porto-Vecchio se cache un endroit des plus étonnants : la forêt de l’Ospedale, territoire idéal pour une randonnée lors de vos prochaines vacances en Corse. Cette forêt de pins, de hêtres et de pins laricci offre de nombreux sentiers de randonnée, des parcours d’accrobranche, des baignades dans les eaux du lac artificiel, du canyoning dans une cascade, de la Via Ferrata sur les parois rocheuses, des promenades en cheval, en VTT voire en quad… On est loin d’une randonnée Corse dans le GR20, certes, mais tout est possible dans la forêt de l’Ospedale.